vie de parent

Ne pas rester seule

Je croyais que j’allais me débrouiller toute seule, après tout combien d’autres l’avaient fait avant moi hein ? L’arrivée de mon premier enfant fut un véritable tsunami, je me suis retrouvée la tête à l’envers : j’étais loin d’imaginer toute la fatigue qui allait s’accumuler, et comment je pourrais perdre pied.

Entre la fin de la grossesse, l’accouchement, les hormones, les nuits courtes, les journées qui se déroulent et se ressemblent, c'est toute une vie qui change, et il est très important de s’entourer à ce moment-là, et d’être bien soutenue.

Avant la naissance, dresser une liste d'au moins 5 personnes proches que vous pourriez appeler jour et nuit, avec leurs horaires de disponibilité, et discutez-en avec eux.

Dans la plupart des cultures, il existe la période des 40 jours qui suivent la naissance et pendant laquelle la jeune maman est sans cesse entourée et soignée par des membres de sa famille, ses amis, ou ses voisins, chacun à tour de rôle, elle n'est quasiment jamais seule. Elle s’occupe d’elle et de son bébé, les autres font le reste. En France, les moeurs sont tout autres… Chacun chez soi, chacun sa vie, et chacun ses emmerdes aussi.

Il existe aussi des groupes de paroles que vous pouvez intégrer dans des associations de parents par exemple, à la Leche League si vous allaitez.

Parlez de ce que vous vivez, beaucoup de femmes vivent ce tsunami, vous n'êtes pas seule.

Je partage ici le témoignage de Clémentine Sarlat sur la Matrescence.

Non un bébé ne fait pas ses nuits

Je pense que comme toutes les mamans, je fantasmais un bébé qui dorme. En aucun cas j’ai pu imaginer que mon bébé allait se réveiller toutes les 2 ou 3 heures pendant de longs mois…

Jusqu’à 3 mois, 90 % des bébés se réveillent la nuit, 75% entre 3 et 5 mois, 66% entre 6 et 8 mois, et entre 9 et 12 mois 47 % des bébés se réveillent encore la nuit. Les bébés vont au fur et à mesure apprendre à se rendormir à la fin de chaque cycle de sommeil, ce que nous adultes avons appris à faire.

Je vous conseille sur le sujet cette formidable lecture sur le sommeil : "Dormir sans larmes" de la pédopsychiatre Rosa Jové.


Donc mon bébé était donc normal (check ✔️), sauf que je ne savais pas comment me reposer.

Alors j’ai entendu dire « mais il faut dormir en même temps que ton bébé !». En ayant un créneau d’une heure devant moi, j’étais dans l’incapacité de m’endormir sur commande, impossible de stopper mes pensées et de plonger dans un véritable sommeil.

Repos express

INFO : ce qui repose, ce n’est pas forcément le sommeil, ce sont les ondes Alpha, autrement dit la profonde détente.

Une méditation de 20 minutes équivaut pour notre corps à 2h de sommeil. La sophrologie, la cohérence cardiaque, la relaxation, le scan corporel… Plein de techniques et applis peuvent vous aider à mettre en place des moments ressourçants dans votre quotidien (Petit Bambou, Respirelax+…) et vous aident à récupérer de l’énergie. Exit le ménage, la lessive ! Place au repos, priorité numéro 1 !

Vous pouvez aussi vous entrainer à faire des power-nap, micro siestes de 30 minutes, suffisantes pour se reposer, à condition de tout lâcher et de se coucher au moment où l’on baille.

L’huile essentielle d’épinette noire est un coup de fouet assuré lorsqu’on doit absolument enchainer notre journée après une nuit courte ! Efficacité  impressionnante !

Apprendre à décoder les pleurs de mon bébé

Le nombre de fois où je me suis sentie démunie et totalement incompétente avec mon bébé hurlant dans les bras… Aaah si j’avais connu Priscilla Dunstan plus tôt, je me dis que ces premiers mois auraient sans doute été plus doux pour nous deux.

Les pleurs des bébés sont universels car ils sont produits par des réflexes posturaux, et ils peuvent donc nous informer sur les besoins du bébé (faim, sommeil, rot, inconfort, gaz...), et ça marche !

Un atelier Pleurs des bébés peut être un formidable cadeau de naissance, parlez-en à vos proches. Contrairement au énième body, ce cadeau aura du sens (Mes prochaines sessions d'atelier).

L’importance de bien manger

J’avais bien préparé quelques plats au congélateur, mais pas de quoi tenir plusieurs semaines, ça c’est sûr ! Et j’ai vite compris à mes dépends que les plats Picard ne suffiraient pas…

Se remettre d’un accouchement, reprendre des forces, faire face à la fatigue, et encore plus si vous avez fait le choix d'allaiter, cela demande beaucoup de ressources et notre corps a besoin du même régime alimentaire qu’un athlète !!!

EXIT les idées de régime, pour l’instant on veut juste tenir le coup et retrouver de l’énergie, alors misez sur les fruits et légumes de qualité, les smoothies, les amandes, les noix, faites-vous de grosses assiettes avec une bonne part de féculents, demandez à vos proches de vous cuisiner de bons petits plats.

S'aérer

Avec les journées qui défilent et se ressemblent, prendre l’air, marcher, s’aérer en forêt, se balader au parc devient un besoin élémentaire de base pour notre fonctionnement et notre santé. Allez vous balader, croisez une copine pour un café, permettez-vous une pause le temps d’un soin du visage ou d’un massage tout doux.

De l'air, de la verdure, de la douceur et des copines !

Et vous ? Vous auriez aimé savoir quoi avant l’arrivée de votre premier enfant ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.